Charles Amouroux

(1843/1885)

Membre de la Commune de Paris, ouvrier chapelier et orateur, il fut l’un des communards les plus extrémistes et les plus violents. Déporté en Nouvelle-Calédonie.

Voir les autographes

Godefroi Cavaignac

(1801/1845)

Journaliste et homme politique républicain, incarcéré à plusieurs reprises à la suite des agitations qu’il organe sous la Monarchie de Juillet.

Voir les autographes

Henry Grattan

(1746/1821)

Homme politique irlandais, il est le chef du mouvement qui permit à l’Irlande d’acquérir l’indépendance législative en 1782.

Voir les autographes

Jean Kanapa

(1921/1978)

Intellectuel stalinien, l’un des dirigeants du PCF, il séjourne plusieurs années à Cuba et Moscou. Durant dix ans, il dirige la Nouvelle Critique ou Revue du marxisme militant.

Voir les autographes

Pauline Roland

(1805/1852)

Féministe socialiste, associée de George Sand et Pierre Leroux, elle est condamnée à dix ans de déportation. Hugo lui consacra un poème des Châtiments.

Voir les autographes

Jules Soury

(1842/1915)

Théoricien et historien de la neuropsychologie, il fut aussi un nationaliste et antisémite virulent qui exerça une profonde influence sur Barrès qui fut son élève.

Voir les autographes

Jean-Laurent Tiphaine

(1805/0)

L’un des insurgés d’avril 1834 de Saint-Etienne ; c’était un ancien greffier au tribunal de Police qui fit partie du Comité de défense des Lyonnais.

Voir les autographes